autopsie


autopsie

autopsie [ ɔtɔpsi; otɔpsi ] n. f.
• 1573; du gr. autopsia « action de voir de ses propres yeux »
1Méd. Examen visuel et chimique de toutes les parties d'un cadavre (notamment pour déterminer les causes de la mort). Ordonner l'autopsie. « Ce n'est pas un meurtre. [...] Faites-le transporter à l'hospice, je vais faire l'autopsie » (Maurois). Pratiquer une autopsie. On a découvert à l'autopsie qu'il était mort empoisonné. Les résultats de l'autopsie.
2(1827) Fig. et littér. Examen attentif, approfondi. analyse, dissection.

autopsie nom féminin (grec autopsia, action de voir de ses propres yeux) Dissection et examen d'un cadavre pour déterminer les causes de la mort ou pour la recherche scientifique. Examen minutieux, approfondi de quelque chose. : L'autopsie d'un crime.autopsie (synonymes) nom féminin (grec autopsia, action de voir de ses propres yeux) Dissection et examen d'un cadavre pour déterminer les causes de...
Synonymes :
- nécropsie

autopsie
n. f.
d1./d Dissection d'un cadavre et inspection de ses différents organes en vue d'un examen scientifique ou médico-légal.
d2./d Fig. Examen attentif.

⇒AUTOPSIE, subst. fém.
I.— Rare. Démarche mystique qui (en partic. selon les Grecs) permettait de contempler les dieux et de participer à leur puissance :
1. « Je me suis, dit l'initié, approché des confins de la mort, ayant foulé aux pieds le seuil de Proserpine; j'en suis revenu à travers tous les élémens. Ensuite j'ai vu paraître une lumiere brillante, et me suis trouvé en présence des dieux. » C'était là l'autopsie. L'apocalypse de Jean en est un exemple.
DUPUIS, Abr. de l'Orig. de tous les cultes, 1796, p. 502.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1878, BESCH. 1845, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., LITTRÉ, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965. DG et Lar. encyclop. (outre le sens mentionné ci-dessus) donnent un sens légèrement différent : « État contemplatif qui précédait la vision en Dieu ».
II.— Examen systématique d'un cadavre.
A.— MÉD. Autopsie cadavérique, cour. autopsie. ,,Examen systématique de toutes les parties et de tous les organes d'un cadavre (...) en vue de poser un diagnostic post-mortem ou pour des fins médico-légales`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Synon. nécropsie, nécroscopie (vx) :
2. Il est prouvé, par les différentes autopsies des personnes royales, que l'habitude de la représentation vicie le corps des princes; leur bassin se féminise. De là le dandinement connu des Bourbon; de là, disent les observateurs, l'abâtardissement des races.
BALZAC, Théorie de la démarche, 1833, p. 641.
3. Les enfants paraissaient atteints d'une maladie de langueur, ne mangeaient plus, accusaient des douleurs de ventre, traînaient quelque temps, puis expiraient au milieu d'abominables souffrances. On fit l'autopsie du dernier mort sans rien trouver. Les entrailles envoyées à Paris furent analysées et ne révélèrent la présence d'aucune substance toxique. Pendant un an, il n'y eut rien, puis deux petits garçons, les meilleurs élèves de la classe, les préférés du père Moiron, expirèrent en quatre jours de temps. L'examen des corps fut de nouveau prescrit et on découvrit, chez l'un comme chez l'autre, des fragments de verre pilé incrustés dans les organes.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Moiron, 1887, p. 1145.
4. Avant qu'il eût pris le temps de s'en défendre, une suite de suppositions, comparables aux images bondissantes d'un rêve, se déroula dans sa tête : Studler éloignait l'infirmière, tirait une seringue de sa poche... L'infirmière revenait, palpait le petit cadavre... Soupçons, dénonciation, refus d'inhumer, autopsie... Juge d'instruction, gardes municipaux...
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Consultation, 1928, p. 1121.
5. Cette fameuse fumée, qui s'attaque aux bronches délicates et les ronge, comme elle ronge la pierre (à l'autopsie, les poumons des Londoniens apparaissent noirs comme des conduits de cheminée), est-ce la cause de tant de jeunes dépouilles anglaises, égarées dans les cimetières d'Italie?
MORAND, Londres, 1933, p. 71.
Rem. Pour LITTRÉ on dit abusivement ,,autopsie au lieu de autopsie cadavérique ou de nécropsie``. Cet emploi est pourtant admis par Ac. dès 1835.
Autopsie médico-légale. Elle a pour ,,but de reconstituer les événements et les circonstances qui ont précédé et entraîné le décès, et notamment de déterminer : la cause de la mort, l'existence éventuelle d'états pathologiques antérieurs, la forme médico-légale du fait judiciaire (homicide, suicide, accident ou mort naturelle); le moment précis de la mort; d'identifier le cadavre`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
Rem. Autopsie/dissection. ,,L'autopsie se pratique toujours sur un cadavre dans lequel on n'a pas injecté de substance conservatrice. L'examen des tissus et des organes d'un cadavre conservé au moyen d'une telle substance (p. ex. le formol) est une dissection ou une nécrotomie`` (Ibid.).
P. compar. :
6. ... le magnétisme applique au corps humain cette méthode de lecture. Il ouvre les individus, les feuillette jusque dans le moindre recoin et dresse la carte de leur intérieur avec une précision fabuleuse. Ordinairement, c'est une simple jeune fille, une villageoise naïve qui se livre à cette autopsie intuitive sur la nature vivante.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 100.
MÉD. VÉTÉR. Examen des cadavres des animaux, afin de déterminer les causes de leur mort ou, plus rarement, afin de mieux connaître leur anatomie. (Dans ce dernier cas, synon. dissection) :
7. De temps à autre, mon compagnon, Georges Pouchet, dissèque devant moi un poisson ou un mollusque. Aujourd'hui il m'a fait l'autopsie d'un serpent à sonnettes.
FLAUBERT, Correspondance, 1875, p. 267.
8. Mais chez les chevaux, il est fréquent de rencontrer des agglomérats de matières diverses, de volume variable pouvant atteindre la grosseur d'une tête d'enfant : ces corps étrangers deviennent durs comme de la pierre. On les désigne sous le terme général d'œgagropiles. Ce ne sont presque toujours que des trouvailles d'autopsie.
E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 63.
B.— P. ext. et au fig. Examen minutieux et approfondi :
9. Je m'aperçois que la littérature, l'observation, au lieu d'émousser en nous la sensibilité, l'a étendue, raffinée, développée, mise à nu. Cette espèce de travail incessant qu'on fait sur soi, sur ses sensations, sur les mouvements de son cœur, cette autopsie perpétuelle et journalière de son être arrive à découvrir les fibres les plus délicates, à les faire jouer de la façon la plus fine.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1862, p. 1109.
10. L'autopsie de la République assassinée décèle ce cancer profond qui la rongeait. L'impuissance, ou pour mieux dire l'inexistence de l'Action Française sur le plan électoral détourna la plupart des démocrates d'être attentifs à ce travail du termite maurrassien, dans le cerveau et dans le cœur de la nation.
MAURIAC, Le Cahier noir, 1943, p. 376.
P. plaisant. :
11. Pendant que mon oreille se saturait à satisfaction des compliments qui m'étaient prodigués, mes yeux en cherchaient encore d'autres plus sincères dans l'autopsie des convives, et j'observai, avec un contentement secret, que le général Labassée était si content qu'il souriait à chaque morceau, que le curé avait le cou tendu et les yeux fixés au plafond en signe d'extase...
BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 338.
12. — Si nous cherchions sous les meubles... dans les fauteuils? On prétend que les émigrés cachaient leurs trésors, du temps de Robespierre. Qui sait! ... Notre fauteuil a peut-être appartenu à un émigré; et puis il est si dur, que j'ai souvent eu l'idée qu'il renfermait des métaux... Veux-tu en faire l'autopsie?
MURGER, Scènes de la vie de Bohème, 1851, p. 72.
PHILOS., vx, rare. Examen objectif d'une chose ou d'un fait.
DÉR. Autopsiste, subst. masc., néol.Médecin qui pratique des autopsies. ,,Le fameux médecin légal Tardieu, l'autopsiste de tous les sadismes de la société`` (E. et J. DE GONCOURTJournal, 1866, p. 264). (1866, E. et J. DE GONCOURT, Journal, p. 264; suff. -iste).
PRONONC. :[] ou [-]. Également [-] (PASSY 1914).
ÉTYMOL. ET HIST.
I. a) 1573 méd. (DESMARE, Curiosités des anciennes justices, 119 ds QUEM. : Jehan Sancet, médecin, Berthounin Larve [?], Jean Lanne, chirurgiens, 7 livres pour une autopsie); b) 1827 fig. (HUGO, Préf. Cromwell, 282 et 189 [Souriau], ibid. : Il n'y aurait aucun rapport entre une poésie de ce genre et celle dont nous faisions tout à l'heure l'autopsie cadavérique [...]; Dès que ce monde fut mort, voici que des nuées de rhéteurs, de grammairiens, de sophistes viennent s'abattre comme des moucherons, sur son immense cadavre. On les voit pulluler, on les entend bourdonner dans ce foyer de putréfaction [...] Certes, ce dut être une joie pour ces anatomistes de la pensée [..] que d'avoié [sic] pour premier sujet, une société morte à disséquer).
II. 1751 philos. mystique [Antiq.] (Abbé Mallet ds Encyclop. : Autopsie [...] L'autopsie des anciens étoit un état de l'ame où l'on avoit un commerce intime avec les dieux. C'est ainsi que dans les mysteres d'Eleusis & de Samothrace, les prêtres nommoient la derniere explication qu'ils donnoient à leurs prosélytes, & pour ainsi parler, le mot de l'énigme. Mais ceux-ci au rapport de Cicéron étoient fort étonnés que cette vûe claire des mysteres qui avoit demandé de si longues préparations, se réduisoit à leur apprendre des choses très-simples, & moins la nature des dieux que la nature des choses mêmes, & les principes de la morale).
Empr. au gr. « action de voir de ses propres yeux » (DIOSCORIDE, Prœf. ds BAILLY).
STAT. — Fréq. abs. littér. : Autopsie. 96. Autopsiste. 1.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — LACR. 1963. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970. — Méd. Psychanal. 1971. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — RÉAU-ROND. 1951.

autopsie [otɔpsi; ɔtɔpsi] n. f.
ÉTYM. 1573; grec autopsia « action de voir de ses propres yeux », de aut- (→ auto-, I.), et -opsia, de opsis « vue ».
1 Méd. Examen de toutes les parties d'un cadavre. Dissection. || Ordonner l'autopsie. || Faire l'autopsie d'un cadavre. || Autopsie d'un animal.Vx. || Autopsie cadavérique.
1 On a proposé, avec raison, de substituer nécropsieou nécroscopieà autopsie,qui ne présente pas un sens déterminé, et qui est cependant beaucoup plus usité.
Littré, Dict., art. Nécroscopie.
2 S'il m'arrivait de mourir demain, d'une maladie prise au labo (…) je demande que l'on fasse mon autopsie et je souhaite qu'elle rende service à la cause de la science.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VI, 16.
3 Ce n'est pas un meurtre (…) Faites-le transporter à l'hospice, je vais faire l'autopsie.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XVII.
4 Le commentaire couche Shakespeare sur la table d'autopsie, la traduction le remet debout; et après l'avoir disséqué, nous le retrouvons en vie.
Hugo, Shakespeare, p. 133.
2 (1827). Fig. Examen attentif, approfondi. Analyse, dissection. || « Autopsie d'un meurtre », titre français d'un film de Otto Preminger (en angl. Anatomy of a murder).
3 (1751). Rare. Didact. État contemplatif qui, pour les Grecs, permettait d'arriver à la connaissance de la divinité.
DÉR. Autopsier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • autopsie — AUTOPSÍE, autopsii, s.f. Disecţie a unui cadavru şi examinare anatomică a organelor lui interne pentru a stabili cauza morţii; necropsie. [Pr: a u ] – Din fr. autopsie. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  AUTOPSÍE s. (med.) (rar)… …   Dicționar Român

  • Autopsie — (griechisch αὐτοψία, von αὐτός „selbst“ und ὄψις „der Blick, das Sehen“) bezeichnet: allgemein die Untersuchung eines Gegenstandes mit eigenen Augen speziell vor allem die Obduktion einer Leiche Autopsieprinzip, die Erfassung oder Begutachtung… …   Deutsch Wikipedia

  • Autopsie — (v. gr.), 1) eigne Wahrnehmung, im Gegensatz der, nur von Andern durch Erzählung vernommenen Beobachtung; daher Autopt, Augenzeuge, der durch eigene Erfahrung sich von etwas unterrichtet; u. Autoptisch, nach eigner Anschauung selbst gesehen; 2)… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Autopsīe — (griech.), »Selbstschau«, Selbstbeobachtung, das eigne Sehen, Wahrnehmen und Erfahren überhaupt, entgegengesetzt den Berichten andrer und dem daraus geschöpften Wissen. In der Mystik ist A. soviel wie Anschauen Gottes. In der Medizin Besichtigung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Autopsie — Autopsīe (grch.), Augenschein, eigenes Sehen; bloße Besichtigung eines Kranken behufs Erkennung der Krankheit, ohne ihn zu befragen; Leichenschau, Leichenöffnung; autoptisch, auf eigener Anschauung beruhend …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Autopsie — Autopsie, eigene Anschauung, im Gegensatz der Begriffsbildung nach den Aussagen und Berichten anderer; in der Medizin die Oeffnung der. Leichname zur Untersuchung der erkrankten Theile …   Herders Conversations-Lexikon

  • autopsie — AUTOPSIE. s. f. Vision intuitive des Mystères. On désignoit par ce terme la cérémonie la plus auguste des anciens Mystères, par laquelle les Initiés se flattoient d être admis à contempler la Divinité …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Autopsie — La Leçon d anatomie du docteur Tulp, de Rembrandt, représente une autopsie …   Wikipédia en Français

  • AUTOPSIE — s. f. Vision intuitive ; état de l âme dans lequel, suivant les païens, on avait un commerce intime avec la divinité. AUTOPSIE, en termes de Médecine, Inspection de toutes les parties d un cadavre, examen de l état où elles se trouvent. On a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AUTOPSIE — n. f. T. de Médecine Inspection de toutes les parties d’un cadavre, examen de l’état où elles se trouvent. On a ordonné l’autopsie de ce cadavre. L’autopsie n’a fourni aucune preuve d’empoisonnement. Procès verbal d’autopsie. Traces relevées à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.